Jean-Daniel Pollet

Jean-Daniel Pollet

Jean-Daniel Pollet, L'Acrobate, avec Claude Melki, Laurence Bru et Guy Marchand (édition DVD Opening Vidéo).

Petit, maigre, pas beau, timide et maladroit, Léon (Claude Melki) est employé dans un établissement de bains-douches. Il n'a aucun succès avec les femmes. Son seul amour est Fumée, une prostituée dont il voudrait devenir l'unique client. Pour la séduire il décide de prendre exemple sur son ami Ramon, grand séducteur et danseur de tango. Il s'inscrit à un cours de tango et se révèle bientôt très doué. Progressivement il perd ses complexes et prend de l'assurance jusqu'à oser passer des concours de danse. Fumée devient sa partenaire attitrée et ils remportent ensemble de nombreux prix, échappant ainsi à la solitude.

Tourné en 1975, L'Acrobate de Jean-Daniel Pollet (1936-2004) est un film tendre et burlesque plein de poésie. C'est la version longue du premier court-métrage de l'auteur, Pourvu qu'on ait l'ivresse (1957), où l'on voyait déjà un jeune homme au physique ingrat tenter en vain de se trouver une partenaire de danse dans une guinguette. Entre-temps le cinéaste avait tourné un de ses films les plus connus, L'Amour c'est gai, l'amour c'est triste (1963) ainsi que le sketch Rue Saint-Denis du célèbre film-manifeste des auteurs de la Nouvelle Vague Paris vu par... (1965).

Jean-Daniel Pollet a également réalisé diverses oeuvres expérimentales comme entre autres Méditerranée, sur un texte de Philippe Sollers. Plus tard, après un grave accident de tournage, il réalise encore Dieu sait quoi (1994), inspiré des poèmes de Francis Ponge, puis Ceux d'en face (2001). Il est l'auteur au total de 26 films tous plus "littéraires" les uns que les autres, oscillant pour la plupart entre documentaires, essais cinématographiques et fictions.

"L'Acrobate" de Jean-Daniel Pollet (Extrait)

L'édition DVD de L'Acrobate, qui vient de sortir chez Opening Vidéo, offre en bonus deux autres court-métrages noir et blanc de Jean-Daniel Pollet avec son acteur fétiche rencontré dans un bal populaire, Claude Melki — le Buster Keaton français —, et un hommage documentaire de 52 mn intitulé Souvenirs autour de Jean-Daniel Pollet.

Noël Blandin, le dimanche 04 septembre 2005