Patrimoine Tango

Patrimoine Tango

30 septembre 2009 —. L'Unesco (Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture) a inscrit aujourd'hui le tango argentin sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Les quelques 400 délégués du Comité intergouvernemental réunis à Abou Dhabi (Émirats Arabes Unis) ont en effet estimé que le tango, en tant qu'expression culturelle populaire vivante et principale manifestation de l'identité des anciens habitants du Rio de la Plata, méritait cette reconnaissance officielle. "Pratiqué dans les salles de danse traditionnelle de Buenos Aires et de Montevideo, le Tango répand dans le monde entier son esprit communautaire tout en s'adaptant aux évolutions du monde avec le temps", précise l'Unesco dans un communiqué.

La liste du "patrimoine culturel immatériel" de l'Unesco complète celle du patrimoine mondial, qui comprend aujourd'hui plusieurs centaines de sites naturels et culturels dans le monde entier. Y sont déjà inscrits de nombreuses pratiques culturelles traditionnelles, comme entre autres le théâtre kabuki du Japon, le chant védique de l'Inde ou encore la Samba de Bahia du Brésil. La candidature du tango a quant à elle été déposée conjointement par Buenos Aires (Argentine) et Montevideo (Uruguay), les deux villes entourant l'estuaire du Rio de la Plata où est né le tango à la fin du XIXe siècle. Oubliant la vive controverse qui les oppose sur le lieu de naissance de Carlos Gardel, les deux capitales ont su travailler ensemble pour défendre le tango devant l'Unesco.

Festival tango de Buenos Aires

L'inscription du tango argentin au patrimoine culturel immatériel de l'humanité leur permet d'investir pour préserver et développer ce trésor culturel qui est aussi une véritable manne pour l'économie touristique. Ils proposent notamment de créer un grand orchestre du Rio de la Plata, d'édifier un musée international, d'enregistrer un catalogue exhaustif de tous les tangos existants, et d'ouvrir des académies de tango dans toutes les grandes capitales du monde.

Noël Blandin, le mercredi 30 septembre 2009