Volver

Volver

Volver, version flamenco 2006 d'Estrella Morente dans le film de Pedro Almodovar et version tango 1935 de Carlos Gardel.

Le film de Pedro Almodovar présenté au Festival de Cannes n'a que peu à voir avec le tango si ce n'est toutefois un certain rapport à la nostalgie et au tango culte qui lui sert de titre.

Volver (Revenir en français), sur les paroles du journaliste et poète argentin Alfredo Le Pera (1900 - 1935) a été enregistré le 19 mars 1935 par Carlos Gardel pour le film El dia que me quieras. Il y chante la douleur et la nostalgie de l'exilé qui ne peut revenir au pays de son premier amour, symbole de la fugacité de la vie et du destin de l'homme qui va inexorablement vers sa fin sans possibilité de retour.

Sentir que la vie n'est qu'un souffle,
Que vingt ans, ce n'est rien.

Trois mois plus tard, le 24 juin 1935, Carlos Gardel mourait avec Le Pera dans un accident d'avion à Medellin, en pleine gloire, à l'âge de 48 ans, laissant à des millions de fans sa dernière chanson, la plus mélodique et la plus nostalgique. Le chanteur entrera dans la légende et Volver deviendra l'un des titres culte du XXe siècle, entouré de vénération et même de superstition dans le monde du tango. Aucun orchestre ou DJ averti ne passera plus ce morceau dans un bal tango.

"Volver" interprété par Carlos Gardel (1935)

70 ans après sa création, Pedro Almodovar reprend en thème musical cet air qui convient si bien à l'humeur de son film. Mais surtout il le confie à la jeune chanteuse espagnole Estrella Morente qui le réinterprète de façon magistrale, style flamenco contemporain. Spécialiste des tarantas et autres sevillanas, on ne la voit pas à l'écran mais c'est elle qui prête sa voix à l'actrice Penelope Cruz pour chanter Volver. Déjà connue en Espagne — elle en est à son troisième album — il ne fait aucun doute qu'on entendra bientôt parler d'elle un peu partout ailleurs dans le monde.

"Volver" interprété par Estrella Morente (2006)

Noël Blandin, le samedi 20 mai 2006